Highway 16, « la route des larmes » au Canada

En vacances au Canada, je me suis mis à un bon polar. C’est une intrigue digne de Stieg Larsson, qu’on pourrait même appeler «Les hommes qui n’aimaient pas les femmes». Sauf que c’est plus qu’un polar, et les autochtones connaissent déjà l’affaire sous le nom de la «Highway of tears». Et elle se poursuit toujours, la liste des dizaines de jeunes femmes tuées ou disparues ne cessant d’augmenter. (Lire la suite)